Les coûts et autres considérations

Les régimes de santé provinciaux assument les frais médicaux afférents aux dons vivants, mais il y a d’autres dépenses qui ne sont pas couvertes.  Les donneurs vivants potentiels devraient parler de ces frais et d’autres aspects pratiques (assurance, frais de garde, par ex.) au coordonnateur des dons vivants en poste.

Un don vivant est un don.  Le donneur ne reçoit aucune compensation financière ou autre pour faire don de l’un de ses reins.

Les frais médicaux sont couverts par les régimes de santé provinciaux.   Les frais afférents à l’évaluation du donneur, aux tests et au travail de laboratoire, les honoraires du médecin ainsi que les frais d’hospitalisation pour l’opération et le suivi sont généralement assumés par les régimes de santé provinciaux.  

Les frais non médicaux ne sont pas couverts dans la plupart des cas.  Les frais non médicaux comprennent les dépenses de voyage, les frais divers et les frais de garde additionnels.  La perte de salaire reliée aux journées de congé que prend le donneur pour la chirurgie et la période de convalescence n’est pas non plus couverte à moins qu’il y ait des provisions pour des journées de maladies dans le régime d’assurance-santé de son employeur.  En règle générale, ces coûts doivent être assumés par le donneur.  Par contre, le remboursement de certaines dépenses non médicales est offert dans certaines provinces ; il faut donc parler au coordonnateur des dons vivants au centre de transplantation pour avoir des renseignements là-dessus.  

En juillet 2006, un programme pilote d’une durée de trois ans – le programme  Living Organ Donor Expense Reimbursement (LODER) – a été lancé en Colombie-Britannique par la division de La Fondation du rein de cette province en collaboration avec la B.C. Transplant Society.  Ce programme vise à écarter les obstacles financiers au don vivant en offrant une aide financière aux donneurs vivants de rein et de foie.

Les questions d’assurance.  Bien qu’un don vivant ne change pas l’espérance de vie du donneur, les donneurs vivants potentiels devraient se renseigner auprès de leur compagnie d’assurances au sujet des incidences sur les polices d’assurance-vie, d’assurance-santé complémentaire ou d’assurance-voyage.

Le programme de remboursement des dépenses des transplantés (PRDT)

Le programme de remboursement des dépenses des transplantés (PRDT), financé par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée, a été créé pour alléger dans une certaine mesure le fardeau financier des patients. Le programme rembourse certaines dépenses liées à l’hébergement des patients des programmes de transplantation. Si l’hôpital où la transplantation doit être réalisée exige que le patient déménage pour se rapprocher de l’hôpital afin d’être admissible à une transplantation vitale, certains des frais engagés par le patient peuvent être remboursés.

PRDT Fiche d’information - Réseau Trillium pour le don de vie

Programme de remboursement
Pour réduire au minimum le fardeau financier associé au don provenant d’un donneur vivant, le gouvernement de l’Ontario a mis sur pied le Programme de remboursement des dépenses des donneurs vivants (PREDOV). Ce programme rembourse les frais admissibles et raisonnables engagés par les donneurs potentiels ou réels (déplacements, stationnement, repas, hébergement et perte de revenus). Les donneurs d’organes vivants potentiels ou réels peuvent soumettre une demande de remboursement des frais admissibles au PREDOV.

http://www.giftoflife.on.ca/resources/pdf/PRELOD%20Brochure_FR.pdf 
http://www.giftoflife.on.ca/resources/pdf/PRELOD%20FAQ_FR.pdf 

 

 

Bureau national - 5160, boul. Décarie, bureau 310, Montréal, QC H3X 2H9 - Tél. : (514) 369-4806 / 1-800-361-7494
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance : 107567398RR0001