La période de prise de décision

De toutes les décisions que l’on peut prendre dans une vie, celle de devenir un donneur vivant est probablement l’une des plus importantes.

Il doit s’agir d’une décision éclairée et qui convient tout à fait au donneur potentiel.  Que le donneur potentiel se voit demander de songer à faire don de l’un de ses reins ou qu’il le propose de son propre chef, il est  normal d’avoir certaines inquiétudes au sujet de cette décision.  Il y a de nombreux facteurs à  considérer, y compris les risques et les bienfaits du don et l’impact psychologique et pratique du don sur le donneur, sa famille, son travail et sa vie sociale. 

Plus d’un donneur potentiel ?  Parfois, il y a plus d’un donneur prêt à faire don d’un organe à un receveur donné.  Par exemple, plusieurs membres de la famille ou amis peuvent être des candidats appropriés et consentants.  Pour voir lequel serait le meilleur choix, tous les aspects du don vivant doivent être pris en compte : physique, psychologique, financier et pratique.  Les membres de l’équipe de santé participeront au processus d’évaluation. 

Les personnes à qui parler : La décision finale revient uniquement au donneur.  Il peut toutefois être utile pour le donneur de se faire conseiller par une personne compétente à qui il pourra confier ses idées, ses émotions et ses questions afin de voir à quel point il est prêt à faire don de l’un de ses reins.  Les personnes à qui il peut s’adresser sont :

  • des membres de la famille
  • des amis intimes
  • un conseiller religieux ou spirituel
  • un conseiller financier
  • quelqu’un qui a déjà fait don de l’un de ses reins.  Le programme ENTRAIDE-JUMELAGE de La Fondation du rein met en contact des donneurs vivants potentiels avec une personne qui a vécu l’expérience de faire don de l’un de ses reins.
  • le receveur d’un rein provenant d’un donneur vivant
  • les membres d’un groupe de soutien de donneurs vivants
  • un travailleur social ou un conseiller travaillant avec l’équipe de transplantation 
  • l’un ou l’autre des membres de l’équipe de santé

Quelques questions qu’un donneur potentiel doit se poser :

  • Dans quelle mesure suis-je renseigné sur les dons vivants de rein ?
  • Quels sont les avantages et les risques pour moi personnellement ?
  • Quel impact ce don aurait-il sur ma famille et sur moi personnellement ?
  • Est-ce que je vais encore pouvoir souscrire une police d’assurance-santé complémentaire, une police d’assurance-vie et une police d’assurance-invalidité? 
  • Quelles sont les implications de la perte de salaire ou de revenu qu’entraînera le congé que je devrai prendre  ?  Mon employeur va-t-il m’accorder un congé de maladie ? 
  • Mon travail exige-t-il de gros efforts physiques ?  Dans combien de temps après l’opération vais-je pouvoir reprendre le travail ? 
  • Quel est mon lien avec le receveur?  Va-t-il changer après ?
  • Qui va prendre soin de la maison durant la période d’évaluation, l’opération et ma convalescence ?  Et les enfants et les animaux familiers ?  Les tâches domestiques ?  Le ménage et les repas ?  Le transport ?


Choisir d’aller de l’avant.  Une fois que la décision de faire don d’un rein est prise, la date de l’opération est fixée et les deux parties sont admises à l’hôpital pour les derniers tests avant la chirurgie.  Si à ce moment-là la santé du donneur ou du receveur suscite des inquiétudes, l’opération peut être retardée ou annulée.

Choisir de ne pas donner suite.  Si un donneur potentiel décide de ne pas aller de l’avant, l’équipe de santé respectera sa décision et aidera cette personne à communiquer sa décision au receveur potentiel et aux membres de la famille d’une manière susceptible de préserver l’harmonie.

Changer d’idée.  Le donneur peut changer d’idée en tout temps au cours du processus d’évaluation et l’équipe de santé l’appuiera dans sa décision.

 

 

Division du Québec - 2300, boul. René Lévesque ouest, Montréal, QC H3H 2R5 - Tél. : (514) 938-4515 / 1-800-565-4515 au Québec
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance : 107567398RR0001