Traitement conservateur

Un traitement conservateur est un choix de traitement de confort à la fois physique et psychologique, du moment que vous prenez la décision de laisser la maladie poursuivre son cours naturellement.

Pour certains patients, la série de médicaments et le changement de régime alimentaire, ajoutés à la dialyse ou la greffe (traitement rénal de suppléance ou TRS) ne sont pas représentatifs d’une bonne qualité de vie. En d’autres termes, ils pensent que les inconvénients du TRS sont supérieurs aux bienfaits qu’ils procurent pour rester en vie. Si telle est leur conviction, ils ont le droit de refuser le TRS.

S’ils sont déjà sous traitement rénal de suppléance, ils ont aussi le droit de décider de l’interrompre et d’opter pour un traitement conservateur. Il se peut que l’on ne comprenne réellement la complexité du TRS et l’importance des bienfaits qu’il procure qu’après avoir expérimenté ce traitement pendant au moins quelques semaines. La décision de mettre un terme au TRS est une décision importante qui doit êtrediscutée dans ses moindres détails avec l’équipe soignante, et ce, afin de permettre à celle-ci de mettre en place toutes les mesures de soutien dont on a besoin dans ce cas.

Si vous optez pour un traitement conservateur, votre équipe soignante sera attentive à vos symptômes physiques et psychologiques et vous accompagnera jusqu’au décès. Des médicaments et des traitements peuvent vous être administrés pour atténuer vos symptômes. Ce soutien psychologique, également apporté à votre famille, est important dans ce processus. En outre, vous trouverez l’aide pratique voulue, laquelle est adaptée à vos besoins et à ceux de votre famille, dans la communauté ou dans les services hospitaliers de soins rénaux.

Le choix de ce traitement conservateur est un droit. Cependant, avant d’exercer ce droit, il est utile d’en parler en toute franchise et sincérité avec votre médecin et votre famille. Votre médecin et les autres membres de l’équipe soignante peuvent vous aider à mieux comprendre la portéede ce type de traitement et ce qu’il signifiera pour vous et pour vos proches. Vous pouvez aussi en parler avec un conseiller religieux ou un psychologue ou un psychiatre.

Si tel est votre choix, vous et votre famille travaillerez avec votre médecin et les membres de votre équipe soignante à la mise au point d’un plan de traitement qui exaucera vos souhaits et sera à même de vous aider et d’aider votre famille à recevoir le soutien et le réconfort dont vous aurez besoin.

 

 

Bureau national - 5160, boul. Décarie, bureau 310, Montréal, QC H3X 2H9 - Tél. : (514) 369-4806 / 1-800-361-7494
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance : 107567398RR0001